mardi 9 octobre 2007

Beaux Mecs (V)



2007 la mort vous invite à son grand bal

A peine Super Nana enterrée, un autre animateur radio que j'appréciais nous quitte: Serge de Beketch. Les gauchos de service crient déjà au sacrilége en lisant ce nom, les milices de la pensée unique frappent déjà à ma porte et la plupart des gens se demandent : Serge qui?

Flashback, il ya longtemps un jeune ado passe son temps libre à écouter la radio, toute la radio, du moment que ça cause (marre des radios musicales qui passent que de la musique) le poussant à un grand écart idéologique (de Radio libertaire très à gauche à radio courteoisie très à droite), religieux (de Radio J pour les Juifs à radio Notre Dame (et les fameuses soirées où j'accompganais dans mon lit une religieuse dans la récitation de la prière du chapelet)), et culturel (où comment passer de l'émission "La Nuit Trash" de Radio FG qui n'avait pas honte de ce qu'elle était, une radio pour pédés, vous imaginez le niveau ("tiens files moi ton gode, t'arrives à te prendre combien de bites dans le cul en même temps?) aux émissions de France Inter). C'était une époque où le net n'existait pas et où la radio offrait une formidable éventail culturel et permettait d'entendre tous les opinions.

Entre Skyrock et Radio Ici et Maintenant, il n'y a que quelques fréquences. Coincé entre ces deux stations, Radio Courteoisie, la radio de toute les droites. Difficile de tenir plus de deux minutes sur Courteoisie tant le style pédant, gonflant et endormant de ses animateurs est marqué. Au milieu de tout ça, le Libre Journal de Serge de Beketch, ou comment faire une version radio du Canard Enchainé à droite. Serge de Beketch était un de ses hommes formés à l'ancienne: un savoir immense, un profond amour de son pays sans haine et avec une pointe (allez disons le, une bonne dose même) d'humour et d'ironie.

Serge de Bekech était un authentique catholique patriote et identitaire. Loin de tout sectarisme, sa soif de connaissance le poussait à s'intéresser à tout: du rock identitaire aux OVNI, du Scoutisme à la Bande dessinée... Jusqu'à son dernier souffle, il a lutté pour ce en quoi il croyait, refusant de se coucher devant la pensée unique de gauche comme de droite. Il s'était ainsi permis d'inviter Dieudonné dans son émission provoquant la colère de plusieurs auditeurs.

Serge de Beketch était un rebelle comme la France en aurait bien besoin aujourd'hui coincée entre une Gauche fascisante et un Sarkozy omniprésent (Small Sarko is watching You)

RIP Serge de Beketch



 

 

Webmaster  |  Me contacter
Version 5.01
Les textes sont © Scandy