vendredi 30 juillet 2010

Job sucks

Semaine de fou niveau boulot, ça m'a permis de pas trop réfléchir.
L'ambiance au boulot était très tendue. Ca chialait de partout, ça hurlait souvent, et pendand tout ce temps, j'étais censé être le greffier référent.
Tout a vraiment viré à l'apocalypse, mercredi. Après mon audience, je suis allé voir les greffiers de vacations (qui viennent nous épauler durant les vacations pour nous permettre de prendre enfin des vacances, sauf qu'ils connaissent pas grand chose à la procédure pénale). Au bout d'un moment, je leur dis pour rire "je crois que votre président vous a oublié". Réponse: "heu, il est parti depuis longtemps". ET là, je ris jaune, les rares arrêts que j'avais lu étaient bourrés d'erreur.

21 heures, je rentre chez moi, j'adore Paris la nuit, débarassé de ses touristes, cette quiétude qui me sied à merveille, ce spleen qui me fait hésiter entre pleurer et sourire bêtement.

Retour au boulot le lendemain. Je croise une magistrate habituellement si joyeuse et sympa s'emporter contre une greffière de vacation. On lui a touché ses arrêts. je lui dis que c'est moi qui leur ai demandé d'enlever certaines parties parcequ'on a aucune trace des mémoires dont elle parle dans l'arrêt. Plus tard, je rencontre une collégue furieuse :
- Attention moi je me laisse pas faire, je leur ai dit leur quatre vérité notamment à cette greffière et puis cette magistrate a voulu s'en méler, je l'ai pointé du doigt et je lui ai dit que tout ça c'était sa faute blabla

Je vais voir la greffière en question, elle est en pleure.

Toute la journée a été de ce calibre.

A un moment, je vais voir ma supérieure pour lui dire que l'attitude de la magistrate est inacceptable. Elle me dit qu'elle a déjà fait un rapport et me tend un arrêt que celle-ci a signé la veille et là je tombe sur le cul, dans le même arrêt, elle confirme et infirme la décision, dit que la personne est comparante et non comparante, laisse des 100 de points d'interrogations.

Sérieu, plus j'y pense, plus je crois que je vais proposer mes services à un cabinet d'avocat, je connais suffisamment les failles dans les arrêts de refus de mise en liberté...pour obtenir la libération des pires crapules

Aujourd'hui, alors que j'essayais de mettre en ordre le service dont je m'occupais depuis un mois, je vois passer le Président du jour s'écrier "je veux un greffier habituel pour l'exécution". j'y fais pas plus attention. Quelques instants plus tard, ma supérieure me convoque
- qu'est ce qui s'est passé à l'audience ? pourquoi le président veut un greffier habituel?
- heu j'sais pas, moi j'essayais surtout de vite me barrer du service où je suis pour pas que l'avocat général me donne encore des choses à faire
- Et serait il possible que vous alliez aider les greffiers de vacations. Je dirais à l'avocat général que vous étes parti.

A peine arrivé dans l'autre bureau, mon téléphone sonne, je réponds pas. La greffière de vacation vient me chercher "on a besoin de toi, on délivre un mandat de dépot à l'audience"
- Heu génial j'en ai jamais fait..o-o

Je cours à la salle d'audience, je réalise même pas, à ce moment, que la seule personne qui attend en dehors de la salle est la personne qui est venue libre et qui va repartir du tribunal avec les menottes grace à l'acte que je vais faire. Arrivé au niveau de l'ordinateur, je vois tous les regards des gendarmes et des magistrats sur moi. Apparemment, ces derniers s'en sont pris aux deux greffiers de vacations qui n'ont pas été capables de faire un acte qu'on ne leur avait jamais appris.

Moi : -J'ai besoin du dossier, de l'IPC pour récupérer des informations.
Le magistrat se tournant vers un greffier de vacation : - He bien, allez lui chercher le dossier et dépéchez vous
J'suis mal à l'aise, ce président est habituellement sympa mais là je trouve qu'il traite comme un chien une personne qui a bossé comme un malade toute la semaine.
En cinq minutes, je sors le mandat de dépôt et rectifie l'arrêt que le magistrat avait pourtant signé sans les mentions obligatoires.
C'est con mais je me sens fier de moi

Retour au bureau, une stagiaire avec qui j'avais passé le dernier mois m'y attend pour me dire au revoir. C'est triste de quitter les gens, on a bien déconné, elle, moi et Karine, une autre collégue, dans le service où j'étais durant juillet. Ca m'a aidé à tenir le coup.

Voilà j'suis en vacance, j'ai fait une semaine de plus de 50 heures. J'susi épuisé, il me manque. J'aurais voulu rentrer chez moi après ces dures journées de boulot, qu'il me voit continuer à faire le con. Au lieu de ça, je rentrais chez ma mère, dans ce grand appart vide.


En rangeant mon bureau ce soir, la stagiaire m'avait laissé un message (malgré un long au revoir en live, quoiqu'elle avait du l'écrire avant): "J'ai vraiment été contente de bosser à côté de toi et karine, merci de m'avoir aussi bien accueillie (même si tu m'as un peu tyrannisé sur les bords...!)"
Ca fait plaisir

Dans la semaine, dans le métro, un mec me mate grave. Moi je fais genre je remarque rien. Il descend à Gambetta et là le truc que j'ai jamais vu, tout en descendant, il me fixe , il se contorçionne comme pas possible pour pas lacher son regard de moi.
J'aurai voulu qu'il y ait un lampadère devant lui, il se le serait pris en pleine gueule.
J'aurais voulu pouvoir lui dire "mates moi encore et mon copain t'explose ta gueule"
J'aurais voulu.... GAmbetta, il y a quatre ans moins quelques jours, surement le même endroit où allait ce type...

Il y a quelques jours, Dougieboy m' a écrit... pour me demander d'enlever ses photos de mon site. Je comprends. C'est étrange qu'il ne me l'ai pas demandé avant d'ailleurs. C'est con mais ce mail m'a fait plaisir même si il ne veut pas reprendre contact. Du moment qu'il est heureux... Enfin bref,...

Tous les soirs, je fais des sudokus sur mon iphone.
Si je le réussis en moins de 10 minutes, je me dis qu'il m'enverra un sms.
Je le réussis...mais pas de sms.
Si je le fais en moins de 9 minutes, je me dis que je le verrai avant de partir en vacance, je réussis mais nada.
bon allez une dernière partie, si je le fais en moins de 8 minutes, c'est pas complétement fini, yes je l'ai fait et...... A SUIVRE?



dimanche 25 juillet 2010

Dernière nuit

C'était peut être la dernière nuit que je passais dans ce lit,
la dernière soirée que je passais dans cet appart

la dernière fois que je traversais cette ville

la dernière fois où je faisais mes courses dans cet auchan

la dernière fois que je voyais ses objets, son chapeau de groom, sa ribanbelle de tag, ses fringues, ses meubles,

la dernière fois que je voyais ce caleçon qu'il a laissé posé sur la ciasse de linges sales

la dernière fois que je voyais ses plantes

la dernière fois où je me posais sur ce balcon où j'avais espéré qu'avec le beau temps on aurait pu s'y poser tous les deux à boire un café ou bouffer

la dernière fois où je me posais mes fesses sur ce clip clap où on avait l'habitude de se coller l'un à l'autre

la dernière fois où je voyais les meubles et objets qu'on avait acheter ensemble

Ce sentiment de gachis, d'avoir raté quelque chose qui aurait pu/dû être grandiose

Souvenir de tous ces bons moments qu'on a passé ensemble, de ces petits moments parfois anodins mais qui me rendait heureux (le sentir près de mois lorsque j'allais me coucher...)

Comment on a pu en arriver là ?
J'arrive pas à croire que c'est fini

Je vais avoir du mal à refermer une dernière fois la porte de cet appart, même si j'espère toujours ...



mardi 13 juillet 2010

C'est que le début, d'accord, d'accord

Et une autre mauvaise nouvelle : alors que depuis 10 jours je suis retourné habiter chez ma mère, vla t y pas qu'on est une nouvelle fois inondé par le connard du dessus.

C'est simple pour aller chier, il faut au prélable sauter par dessus un ruisseau. Oui et alors? et alors cette eau a la manie de couler sur les fils électriques. Résultat: si depuis un an, on n'a plus l'électricité dans les wc (snif, on peut même plus admirer ce qu'on a chié o-O) today, y a plus d'électricité dans la salle de bain et dans ma chambre ( plus de télé, plus de net, plus de réveil).

La vie est vraiment qu'une grosse putain.



jeudi 8 juillet 2010

et ça continue encore et encore

Metro Boulot Dodo What a wonderful life

Je passe mes journées affalé sur mon bureau. Je regarde par la fenêtre ce ciel bleu. Envie d'envoyer tout balader, d'aller dire aux magistrats d'aller se faire foutre. Et comme un con, je continue à bosser.

Je suis rentré dans le moule. FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUCK.

Et comme un gentil petit soldat de la société de consommation, j'achéte pour compenser.
Des jeux vidéo, encore et toujours. J'en ai déjà une 40 que j'ai toujours pas déballé dans mon appart et hop j'en ai encore commandé 15, le plus souvent juste pour le prix.

-KLONOA sur Wii :mouai un jeu de plateforme 2d, j'suis pas sûr que je vais aimer.
- House of Dead Overkill sur Wii : un rail shooter, ça va vite me lasser
- Afro Samourai sur Ps3 : why not, j'susi bourrin
- Legendary : une bouse oui mais vu que c'est lié à la mythologie, ça pourra toujours me passer 5 minutes
- Chronique of Riddick sur Ps3 : j'aime pas l'infiltration, pourquoi j'ai acheté ça?
- Mini Ninjas sur Ps3 : trop kawai, trop mimi, on en mangerait. vivement la manette en main
- Star Ocean 4 : j'ai bien aimé FF X so...
- Wii Sport Resort : le 1 était le meilleur jeu sur wii
-Call of Duty 4 sur 360: c'est con ma 360 vient de me lacher
- Pikmin sur Wii : heu, pourtant j'étais pas bourré quand j'ai payé...
- Wet sur Ps3: le genre de jeux que j'adore, c'est pas super mais c'est défoulant
- Tekken 6 : mouaip
- Metal Gear Solid 4 : je me répéte je hais l'infiltration

Le seul plaisir c'est d'attendre la livraison ou le fait de se déplacer pour acheter; une fois payé, le plaisir diminue. Et bon ça va rejoindre mes 40 autres jeux en attente.

C'est pourri ce que j'écris? Yep i know.

Je voudrais m'amuser, faire le con comme je savais si bien le faire avant. Ne rien prendre au sérieu (enfin juste ce qu'il faut). Emmerder le politiquement correct, le qu'en dira t on.

Je voudrais faire le con en boite avec Benoit, arrivé à le décoincer, que notre couple reparte alors qu'en une semaine on a eu aucun contact

Après Doug, je pensais ma vie foutue.

Et puis, y a eu Kura.

Après Kura, je pensais que j'étais dans la merde.

Et puis, y a eu Benoit

Et maintenant? Que vais je faire?? Que sera ma vie blablabla



dimanche 4 juillet 2010

Bourré 3



Faute de coca et de gateaux pour faire passer l'alcool, mon état m'oblige à interrompre cette cette beuverie que personne ne lira

Mais bon, sait on jamais

Hypothése 1: maman B " t'es vraiment con à ce point pour laisser partir un garçon qui tient à toi ? Tout ça pour des pédés infidéles ? Je te renie, fils indigne"
Hypothése 2: C S "bon t'as pas répondu à mon dernier mail"

Hypothése 3: Scandy rentre dans les ordres et foue encore plus le bordel dans l'église catholique

Hypothése 4: "T'as été un gros batard avec Doug, t'as été un con avec Kura, t'as pas su rendre heureux Neo, il te faut quoi de plus pour réaliser que t'es pas fait pour ce monde?"

Hypothése 5: A toi de me la proposer

Ce qui est s$ur c'est que ça va puncher à la chambre de l'instru de Paris, le gentil petit fonctionnaire, ça n'a que trop duré, it's party time

Bonne nuit, rendez vous dans mes rêves pleins de tendresse et de déconne
be happy just have fun



samedi 3 juillet 2010

Bourré 2

Hier , son last sms "Dit moi si tu veux me zapper complétement, ne plus me voir/parler?" Fauuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuute, c'est "Dis" et non "dit"

Dans la salle à manger, je me sers un verre de whisky.
Le dernier vu que la bouteille est vide. Je me demande alors comment ma mère va faire pour se bourrer la gueule maintenant que mon père est mort, elle n'aura plus de bouteille de Pernod Ricard pour qui mon père bossait jusqu'à il y a deux ans.

Je regarde autour de moi (l'alcool augmente beaucoup l'observation des choses)
Je vois des pins Pernod, des verres Pernod, des lettres Pernod

Comme depuis sa mort, je cherche déspérement un mot qu'il aurait pu laisser
J'ai déjà cherché sur son pc pour voir si il n'y avait pas laissé un fichier/testament/mot à notre attention. A part des passages sur des sites de cul, je n'y ai rien trouvé

J-ouvre les tiroirs du meuble se trouvant dans la salle à manger et nada

des souvenirs que ma mère garde

un mot que je lui ai écrit étant tout gosse


une photo de moi étant gosse. waou j'ai donc été heureux un jour dans ma vie



Une photo de mon père
il avait plsu ou moins le même physique lorsque je l'ai vu pour la toute dernière fois à la chambre mortuaire, sauf qu'il avait moins de cheveux, chimio oblige.

J'ai encore cherché toute cette soirée un mot qu'il aurait pu nous laisser

Merde quoi, il avait un cancer des poumons, son coeur était faible ,on lui avait installé un pacemaker, son cerveau était atteint, il pouvait se douter que la mort allait bientot le frapper, alors pourquoi, il a pas écrit un mot même juste trois mots 'je vous aime"

pourquoi tu m'as pas laissé de mot?
Pourquoi les hommes sont trop cons pour pas laisser de mot aux gens qui aiment?

Ne pas envoyer de sms .. ni à Benoit ni à personne.

Ne pas me rouler par terre en le suppliant de revenir sur sa décision

Tenir fermement ma mère hors de tout ça et continuer à lui interdire d'appeler benoit


L'alcool coule dans mon corps yeaaaaaaaaaaaaaaaaaah baby



The question

option 1: Continuer, s'attacher à des gens et souffrir.

ou

option 2: ...

L'alcool rend con hein? Y a plus de malibu, plus de whisky, je vais devoir me mettre au pastis .. beurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrk



Bourré encore

Je mate ma chambre d'ado.

Y a quelques photos d'apo au mur
un sac oublé par Kura
la pièce d'un centime trouvé sur le lit lors de ma scène avec florian, la peluche tigre que doug m'avait acheté, et toutes celles que benoit m'a offert dont celle de Winnie que je sers dans mes bras tous les soirs ( à mon age... oui je sais ... j'suis irrécupérable)
le flyer du concert des BB brunes où on était allé
la bouteille de Fanta que t'avais acheté lors de notre second rv à Disney Land
et d'autres, pleins d'autres souvenirs



photos




J'aime pas sourire sur les photos
je déteste mon sourire alors qu'en live je souris toujours comme un con


"maman pourquoi tonton il a pas de copine.?" "parcequ'il est pédé"

Ma soeur avait accepté Neo alors qu'elle avait pas aimé Doug
A l'enterrement de mon père, il a bien été accepté même si officiellement c'était juste un ami
Lors d'un noel, ma mère m'a dit que ma tante lui avait dit que j'aurai dû venir même avec mon copain

Même si on accepte son homosexualité, ça reste toujours handicapant. On appréhende toujours la réaction de sa famille ou de ses collégues de travail

Quand ma mère m'a eu au phone jeudi, juste après avoir appris ma rupture, elle m'a dit que ma soeur souhaitait que je vois plus mon neveu. j'en crois pas un mot.
qu'est ce que j'ai à lui amener? Nada.

I am a looser baby

Incapable de rendre heureux les gens que j'aime

Je me battais aussi pour toi, Esteban,.. Zia Tao les cités d'ooooooooooooor.



Souvenir des vacances dernières.
Grace à toi, j'ai découvert... la mer.
Mes premières appréhensions puis finalement t'avais du mal à me faire sortir de l'eau

Comment notre couple a pu devenir aussi ennuyeux??,



Bourré acte 1

5 verres de malibu, deux de whisky

Ce qui ne sera jamais mais que j'aurai voulu



Des pétales étallées par terre dans l'entrée.

Des bougies comme seules éclairages

Tu rentres du boulot

j'ai passé ma journée à préparer à bouffer

On bouffe, on boit

L'alcool rend nos yeux pétillants

On sourit comme des cons (comme je le fais là entre coupé de larme et d'alcool)

On se roule une pelle

C'est ce qui se passerait dans un autre monde, dans une autre dimension.

Fond sonore: pensons à l'avenir de Cali.

Dans l'entrée de chez mes parents, y a des appareils étranges, je crois que c'était pour aider mon père à respirer.

La première fois que je les ai vu, j'ai eu un mouvement de recul.
Mon oxygéne à moi ce sont ceux que j'aime et là j'en ai plus

J'étouffe
Depuis quatre ans ça m'était pas arrivé
Même si tout n'était pas rose
Même si je me dis que c'est mieux pour toi vu que j'ai échoué

Pas commettre la même erreur avec toi qu'avec Doug

Tavernier mon verre est vide, qu'on le remplisse
trois étage, six métres, 58 kilos, je pose un, je soustrais 2, au mieux je finirai tétraplégique.
Mouai bof



Le ratage complet

J'aurais voulu te faire oublier le décés de ton grand père.

J'aurais voulu t'enlever ce mal être qui te ronge
J'aurais voulu réussir à te faire sortir de ta coquille dans laquelle tu t'enfermes continuellement
J'aurais voulu te dire Je t'aime plus souvent (j'suis même pas sûr de te l'avoir dit une seule fois)
J'aurais voulu t'offrir des cadeaux (mais comme un con si on me dit pas exactement ce qu'on veut je sais pas quoi acheter so j'achéte rien)
J'aurais voulu te faire des surprises quand tu rentrais du boulot (un diner, des pétales de rose étalées partout, c'est clichés, c'est merdique mais je m'en foue)
J'aurais voulu être celui qui réussirait à te faire sourire chaque matin (ton petit sourire craquant comme celui que tu arbores sur tes photos d'enfant quand tu étais encore heureux)
J'aurais voulu qu'on soit ensemble jusqu'à notre dernier souffle, vieillir ensemble à se rappeler du bon vieux temps
J'aurais voulu découvrir Londres avec toi
J'aurais voulu qu'on vive tout ce que je t'avais écrit sur des post it un jour sur le mur du salon

Je voudrais revivre cette première fois ensemble encore et encore. Ce mélange de joie et d''angoisse à se demander si il y aura une prochaine fois, si je t'ai suffisamment plu
je voudrais revivre encore et encore cette nuit en lozère, c'était il n'y a que deux mois, qui aurait pu croire que 60 jours après, ce serait fini.
Ce lit fabriqué par mon grand père et dans lequel enfant je venais rejoindre ma mère lorsque mon père retournait à Paris pour travailler en juillet pendant que nous y étions en vacances. Ce père que je venais enterrer.

Et malgré ça, j'ai vécu une des plus belles nuits de ma vie. Nous nous étions retrouvés.

J'aurais voulu que notre vie soit Sex, Fun and rock'n roll
Elle a fini par être Métro Boulot dodo

Je te voyais malheureux
J'étais malheureux
J'ai essayé de discuter mais comme à ton habitude, tu es resté silencieux, refusant tout dialogue.
4 ans qu'on est ensemble, 3 ans qu'on vit ensemble et tu profites d'un soir où je dors chez ma mère pour m'annoncer par mail "c'est fini"

So soit t'as quelqu'un d'autre (Disneyland est plein de pd après tout) soit tu vas super mal.

Doug a été une grosse blessure pour moi (parceque j'ai été un énorme enculé sur la fin avec lui)
Kura a été une énorme blessure (parcequ'il a préféré le Front national à moi) Toi, c'est Hiroshima.

J'ai relu ton vieux blog, j'ai relu les mails de ta mère
Putain comment je t'en veux de ne pas m'avoir permis à t'aider à aller mieux,
comment je m'en veux de ne pas avoir réussi à ce qu'on soit heureux.
Y a pas à chercher, le bonheur n'est pas fait pour moi .
Je ne sais pas comment les gens arrivent à se remettre après une rupture

En attendant, it's beuverie time.
ca faisait longtemps : moi dans l'appart de mes parents et de l'alcool à profusion

Quand je t'avais proposé de t'offrir l'iphone 4 pour ton anniv, tu m'avais dit "non c'est pas un cadeau comme il faut"
Je pensais que ça voulait dire que tu voulais un cadeau symbolique alors qu'en fait c'était parceque tu voulais casser.

FUCK



jeudi 1 juillet 2010

Fin d'une histoire

Etant ado, je pesais jusqu'à 75 kilos. Too big. Puis mon poid s'est stabilisé à 65 kilos.

Mon passage à Lyon in the wonderful X world m'a fait tombé à 57 kilo.

Je pensais que depuis j'étais revenu à mon poid d'avant dans les 65. Ce soir, méga déprime, premier pas vers le suicide, me peser: 58 kilos. Arf ben non j'suis pas trop gros.

Ce soir en rentrant d'une journée de boulot méga merdique où un mec a été libéré en partie par ma faute, je reçois un mail de mon copain. It's over

Waou trop cool so résumons: 2010 c'est l'année où mon père meurt 2010 c'est l'année où ma mère pête un cable 2010 c'est l'année où je me fais téje par mail envoyé par un iphone

résumons ce qui me retient ici bas.. heu... Bzzzz (bruit de la mouche)

A part le suicide, reste les ordres Rester enfermé dans un monastère, ne plus être en contact avec les gens Prier pour un monde meilleur C'est peut être ça la solution

Flashback : juste un : la lozère - le lit de mes parents - le soir d'un enterrement - un moment magique

ze end



 

 

Webmaster  |  Me contacter
Version 5.01
Les textes sont © Scandy