Musique

Cinéma

Perso

Nostalgie

Passions

Homosexualité

Me contacter

 

Insane Clown Posse

Hole

Twiztid

Ma Radio

Chanson du mois

PlayList Idéale

 

Comédie

Culte

Drame

Fantastique

Horreur

Indépendant

Autres

 

Bouffe

Crados

Catalogues Jouets

Jouets

Objets

Pelluches

Super Nana

Télévision

Autres

 

Catch

Comics

Jeux Vidéo

Liens

Littérature

Télévision

 

Présentation

Blog

Photos

VIP

Humeur

Histoires

Merci à ...

 

A travers l'Histoire

Matthew Sheppard

Homophobie

Outing

 

Mail

Livre d'Or

Forum

 

 


 Home >> Liste des Jouets >> Page 15

Nostalgie
Des joujoux, des joujoux...
Page 15/15

[ Page Précédente ]

[ Retour à l'index ]

 

SWITCH BOTS
Les transformers des pauvres .

switch bots ljn ans les années 80, se livrait une guerre terrible entre deux grandes gammes de robots transformables: les Gobots et les Transformers. Essayant de profiter de l'engoument pour ces jouets à l"époque, des fabricants lancérent aussi leur gamme, c'est le cas de LJN Toys, célébre  marque américaine à l'époque à qui on doit par exemple les jouets Cosmocats ou WWF. En 1984, LJN lançea donc les Switch Bots. Le nom veut tout dire mais il péte vachement moins bien que Transformers. Et niveau qualité c'était pas top.


Moi, j'avais deux tank, deux voitures de police toute en rondeur (qui les faisaient ressembler à des coccinelles, imaginez des voleurs poursuivis par ce genre de véhicule, comment voulez vous qu'ils aient peur de la police après..) et un camion de pompier qui était un peu pourri vu qu'il avait pas d'autre tête que le pare-brise, une fois transformé en robot.

Le grand plus de ces jouets, c'est qu'ils pouvaient être combinés pour donner un gigantesque robot. Mais là encore, il y avait plusieurs problémes: D'abord, on devait rajouter plusieurs éléments pour pouvoir avoir la chance de voir le grand robot. Ainsi, on devait ajouter aux tanks censés être les pieds des petits connecteurs noirs pour les attachés aux jambes du camion. Après, on devait accrocher les voitures aux petits bras du camion, hors vu leur poids, la stabilité du tout n'était pas assurée et on finissait par avoir un pantin désarticulé.

Là encore, il fallait mettre les petites mains. Et enfin il restait à enfoncer une tête particulièrement hideuse sur le girophare du camion pour compléter le tout. Rien qu'à voir sa gueule, ça me donnait envie de rire.

ch bots

Alors qu'est ce qui faisait vraiment la paricularitè de ces jouets ? He bien, ils étaient munis d'un petit moteur à friction et surtout ils crachaient des étincelles. En tout cas, les tanks, ce qui était plutot sympa. Pour les voitures de police et le camion, les étincelles restaient à l'intérieur du véhicule, ce qui donnait l'impression que les girophare s'allumaient (oui les enfants ont beaucoup d'imagination).

La ligne fût un gros four et hormis ces 5 véhicules vendus ensemble, ils ne sortirent que quelques autres modéles : un camion identique au précédent mais en rouge, une camionette noire et un vaisseau.
 

[ Retour à la liste ]

 

COLOREDO/FANTACOLOR
Dessinons avec des champignons (???)


coloredo ans la catégorie des jeux tout pourris de notre enfance, je voudrais le Coloredo. Toute famille française a forcément une de ces boites chez elle, cachée au fond d'un placard. Le jouet se compose d'une grille transparente ou blanche parsemée de petites alvéoles dans lesquelles on devait enfoncer des petits champignons en plastiques qui étaient de différentes couleurs.

On était censé réussir à faire des dessins, un peu à la manière d'une mosaique, et le tout en relief. Autant dire que c'était mission impossible malgré la présence de modéles dont on pouvait s'inspirer. La seule chose que j'ai dû réussir c'était une maison.

Non vraiment, la meilleure chose dans ce jeux ,c'était quand à la fin, énervé de ne pas réussir à faire quoique ce soit et furieux d'avoir perdu autant de temps pour un jeu aussi pourri, je donnais un gros coup de pied dedans pour voir vadinguer tous ces petits clous de couleur.

coloredo

 Créé par Alessandro Quercetti, fabricant italien, à la fin des années 50, le jouet connu à l'origine sous le nom de Coloredo (mauvais jeu de mot avec colorado?) fût un énorme succés. Il reçut même la médaille d'or au concours de la foire de Paris en 1946, excusez du peu. En France, c'est Nathan qui s'occupe de sa commercialisation.

Outre le côté artistique, Coloredo était avant tout un jeu éducatif (je comprends maintenant pourquoi je l'aimais pas celui là) d'où sa présence encore actuelle dans de nombreuses classes de maternelles. Ce jeu est censé permettre l'apprentissage des couleurs de base chez le jeune enfant, il oblige aussi l'enfant à dévelloper son sens de l'observation vu qu'il est censé reproduire des dessins qui servent de modéles.

PinoPino
L'extra-terrestre baigue


pinopino pinopri tant gosse, on se retrouve parfois dans son coffre à jouets avec des figurines dont on ne sait pas trop de quelle ligne de jouet elles proviennent (surtout quand c'est acheté dans une solderie) . Et quand on cherche à le savoir, on a parfois de grosse surprise.

Prenez ce petit extraterrestre tout gris avec son antenne sur la tête et dont les mains et les pieds étaient de petites ventousses qui permettaient de l'accrocher sur les vitres. Ce qui était très con vu qu'une fois collé, il n'était pas facile de le décoller et parfois à force de tirer dessus pour le récupérer, on lui arrachait carrément les mains. Et hop, on avait un ET avec des moignons. Heureusement une opération rapide (traduction, on décolle ses mains avec les ongles et on lui remet en place) et hop l'ET retrouvait les joie de l'onanisme.


Bref, en cherchant à apprendre plus sur ce jouet, je découvris qu'il s'appelait Pino Pino (simple flic flic?) et qu'il s'agissait du lutin qui apparaissait dans le dessin animé de Creamy, Merveilleuse Creamy. C'est lui qui lui remettait la baguette magique qui la transformait en chanteuse/magical Girl que même Lady Caca n'égale pas.

Seul petit problème, le jouet Pinopino date de 1981. Or le dessin animé de Creamy, lui, date de 1983 et il s'agit d'une oeuvre originale (le manga ne sortira qu'après et sera une adaptation de l'animé).

La seule explication que je trouve c'est que Creamy Mami ayant été produite pour promouvoir une vrai chanteuse pop idol, il n'est pas impossible qu'il en soit de même pour une gamme de jouet d'un petit ET qui aurait donc rejoint le casting de l'animé.

Cela semble d'autant plus probable que PinoPino n'était pas seul mais que la ligne devait compter 7 autres ET qui se différenciaient par leur physique (ils étaient plus ou moins gros), par couleur et par les sexes (plus ou moins long lui aussi..heu non fille/garçon je veux dire...)

Je dis bien "semblait" car si le dos de l'emballage fait mention de ces amis, je ne me rappelle pas en avoir vu.

Enfin à aucun endroit sur la boite, il n'est indiqué le nom de Creamy.

ES ORIGINES
1981-Japon

Lancé en 1981 par le fabricant Popy, une filiale du géant du jouets, Bandai, Pinopino était vendu avec un casque d'astronaute dont la partie arrière était luminescante dans le noir. Si en France, on ne pouvait trouver que le personnage de 5 centimètres entièrement en plastique, Popy a aussi sorti des version beaucoup plus grande avec costume en tissu mais toujours avec ces fichues ventousses.

Extranimals
La fusion entre poupinou et la BM


extranimal alle de Réunion des chefs de produits de Majorette - 1988
- Bon il nous faut une idée pour une nouvelle gamme de voitures. Qu'est ce que les enfants aiment?
- Le chocolat
- Oui mais la durée de vie d'une voiture en chocolat est nulle
- Leur maman
- Vous savez ce qu'on dit, femme au volant...
- Les animaux
- Oui c'est ça, on va faire des voitures avec des têtes d'animaux.

Ainsi naquit les Extranimals.

La publicité sur ces jouets était vraiment sympa avec des décors de fin du monde réussis : "Au début du XXIIIème siècles apparaissent d'étranges véhicules, (moitié homme moitié robot...heu non) moitié voitures, moitié bêtes sauvages... On les appelle Extranimals. Nul ne sait d'où ils viennent (en gros Majorette avait pas envie de payer un scénariste) mais tout le monde les craint. Féroces, souples (???? une voiture souple???) et rapides sur tous les terrains, Les Extranimals ont gardé l'instinct des animaux et la puissance des voitures dont ils ont repris la forme."

Extranimals

9 modéles furent commercialisés en deux vagues séparées. La première en 1988 comprenait : Mustang : une ferrari avec une tete de cheval, Taurus : une lamboghini Countach avec une tête de taureau, Panther, une excalibur avec une tête de panthère, Rhino, un fourgon blindé avec sa tête de rhinoceros et Elephant, une Kenworth avec une tête d'éléphant, le plus gros des véhicule qui permettait de transporter un petit véhicule, et dont la tête d'éléphant pouvait servir de bellier.

La seconde vague fut lancée en 1990, les véhicules étaient plus interractifs : Scorpio, un Buldozer avec des pinces de scorpion, Eagle, un helicoptère à tête d'aigle avec ses hélices rotatives, Naja, une limousine à tête de serpent et sa langue de serpent qui pouvait sortir et le moins réussi de tous, Shark, le requin avec son petit sous marin et ses flotteurs retractibles.

 


Les jouets peuvent prendre 8 positions différentes : haute ou basse, plongée vers l'avant ou écrasé sur l'arrière... Hormis les deux premières, les autres positions sont assez anecdotiques, c'est comme si on mettait la voiture sur le dos et qu'on disait "waou regardez notre jouet a une position de plus".

Pour Majorette, cette gamme était tout bénéf vu que les Extranimals étaient basés sur des véhicules déjà existant dans leur gamme habituelle. Le risque financier était donc moindre. Majorette avait juste ajouté à ses moules de voitures de grosses roues façon 4x4 et la tête en chromé des animaux (à l'exception du serpent qui arborait du vert).

 

Etrangement, la gamme ne déboula sur le continent américain qu'en 1993 sous le nom de Wild Wheels. Afin de donner un peu de contenance à la mythologie des Extranimals et faute de pouvoir en faire un dessin animé, Majorette eut l'idée assez farfelue de distribuer dans un pack comprenant les 5 premiers véhicules une cassette audio sur laquelle était racontée une histoire des Extranimals avec bruits de moteur et cie.

 Vidéo 1: Publicité des Extranimals

 

Page Jouets 1] - Retour à l'index ]

 


Webmaster  |  Me contacter
Version 5.01
Les textes sont © Scandy